navigation

Accueil du partenaire CCFD: un témoignage sur les espoirs de paix en Colombie 22 février, 2010

Posté par Marie dans : Accueil,Chemises rouges,Eglise info,NEWS , trackback

Les pionniers et caravelles vont interviewer les partenaires colombiens du CCFD le 13 mars au CDP. Ils travaillent activement à la réussite de leur projet.

Dans le même cadre le groupe d’Aubière propose une rencontre:

Le 14 mars, 18 h à la maison paroissiale d’Aubière

Chaque printemps, le CCFD accueille un partenaire qui vient témoigner de sa vie et de ses actions dans le cadre d’associations soutenues par le CCFD.
Cette année, il s’agit d’Anita, une colombienne de 28 ans qui vient nous parler d’ ASCOBA.

Dans le difficile contexte colombien, des groupes armés illégaux ont brutalement chassés de leurs territoires les communautés noires et métisses de la région du Choco (en rouge sur la carte).
Très convoitée en raison de ses ressources naturelles et de sa situation stratégique, cette région est le théâtre de violents affrontements. Les exactions entraînent des déplacements massifs d’habitants, contraints de quitter leurs terres sous la pression des milices. Abandonnant champs et récoltes, les réfugiés entassés dans des campements de fortune vivent dans une grande précarité : augmentation du taux de mortalité et de malnutrition, carences alimentaires dues au blocus exercé par les groupes armés, rupture des circuits de commercialisation, fermeture des écoles et l’isolement imposé aux communautés.

Grâce à l’association ASCOBA, une résistance pacifique s’organise pour la défense de leur autonomie. Représentative de l’ensemble de la population du Bas Atrato, cette organisation est un espoir pour tous les réfugiés et déplacés qui souhaitent regagner leurs villages et apporter la paix dans cette région stratégique de la Colombie.
La résistance pacifique et l’organisation des populations en communautés de paix, reconnues internationalement, a déjà permis à de nombreux déplacés de retrouver leurs terres d’origine. Dans la continuité, il est apparu nécessaire de concentrer les efforts afin de faire vivre un processus organisationnel unique dans le Bas Atrato. Ainsi, la volonté de 51 communautés locales de s’unir a donné naissance, en octobre 2003 à l’ASCOBA (Associations de Conseils Communautaires et Organisations du Bas Atrato). Cette organisation poursuit le travail de reconnaissance, de renforcement de l’autonomie des communautés et de défense de leurs droits et coutumes. Sur la base d’un principe démocratique et participatif, l’ASCOBA dispose d’assemblées, de comités et de commissions qui consolident son action et son fonctionnement. L’organisation a pour principal objectif de contribuer à la paix et au respect des communautés noires et métisses, avec la volonté d’améliorer les conditions socio-économiques et politiques de la région. Elle a aussi pour mission d’entretenir des relations de confiance entre toutes les communautés et de faire prendre conscience aux populations de l’importance de retourner dans leurs villages. Dans cette perspective, plusieurs rencontres sont programmées, en vue d’échanger des idées et de favoriser la rencontre des différents acteurs et ethnies.

Pour en savoir un peu plus…

La rencontre se terminera par un bol de riz, tous ceux qui veulent se joindre à cette soirée sont les bienvenus.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

vincentounet |
tqt je représente Ville-Jean |
Pij de Doué |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog du secteur jeunesse...
| tokio hotel
| Fleur de Jasmin